Vous éprouvez, je le sens, un fort sentiment de supériorité vis-à-vis des personnes qui vous entourent. Ne comptez pas sur moi pour vous en faire le reproche ! De mon côté, il m'arrive parfois, aussi, d'estimer que mes interlocuteurs sont des idiots. Je sais également combien le port d'une belle ceinture, dont la boucle en métal chromé reprend la forme exacte de l'initiale de notre prénom, peut nous rendre un petit peu arrogant et brutal. La comparaison entre nous s'arrête là. Non je n'aurai jamais assez d'audace – et il en faut – pour équiper mes bottes texanes avec de véritables éperons. Je n'aurai pas non plus le cran de rouler à tombeau ouvert à travers les bourgades endormies à bord de ma charrette en bois tirée par des chèvres. En vous voyant agir ainsi, on en vient à oublier que vous ne mesurez qu'1,38 m pour 80 kg et que vous prenez aux yeux de tous l'allure puissante et majestueuse d'un géant de la mythologie scandinave. J'aime entendre vos toussotements furieux et vos imprécations stridentes lorsque votre véhicule verse dans un fossé. Vous avez cette force, assez extraordinaire, de décréter que ce sont les autres qui sont coupables de vos propres inconséquences. Nous sommes fiers, sachez-le, que vous ayez la bonté de nous estimer ainsi capables d'endosser la responsabilité de vos lamentables et géniales pitreries de matamore.