Jennifer et moi, nous ne cherchons pas à le dissimuler, nous menons une active carrière d'acteurs de films à caractère peurnographique. Et je dois dire que nous gagnons sacrément bien notre vie. Nous sommes, en effet, l'un des seuls couples que je connaisse qui ait la capacité d'interpréter à deux des scènes de triolisme. Inutile de vous dire combien nos amis réalisateurs apprécient les substantielles économies que nous leurs permettons de faire sur leur budget acteurs. Parfois, nous nous autorisons, Jennifer et moi, quelques facéties, bien innocentes, mais tellement drôles. Vous ne pouvez pas imaginer combien j'ai ri, le jour où Dick Slut (un réalisateur très renommé dans notre milieu professionnel) a failli briser sa caméra en sautant de rage à pieds joints dessus, parce que Jennifer et moi on avait – un peu – changé son scénario. Imaginez la tête de ce pauvre Dick, lorsqu'il a vu dans son viseur que Jérôme, le plombier, avait commencé gaillardement à besogner sa cliente dans la position dite de la levrette, tandis que celle-ci était occupée à dispenser une fellation à ce même Jérôme. C'est énorme, non ? Ah la la, qu'est-ce que j'ai rigolé, ce jour-là. Et Jennifer, qu'est-ce qu'elle a rigolé, elle aussi !