Mais ils nous emmerdent avec leurs histoires de nouvelles technologies américaines. C'est peut-être avec leur Facebook que je vais pouvoir aller boire un coup en compagnie des copains ? Hé, non mais faut pas nous prendre pour des billes, là ! Compris ? Non mais. Faut arrêter de nous la chanter la chanson. Parce que il nous faudra pas bien longtemps avant qu'on leur apprenne à en siffler une autre nous, hein. On se comprend. Alors, maintenant, tenez-vous à carreau. On n'est pas des violents, d'accord, mais si on nous cherche, on peut vous dire que la dentelle on la laisse sans problème au placard. Et que leur Google, leurs smartphones et tout leur bazar d'écologie et d'environnement respectueux pour gonzesses de mes deux, y faudra pas le temps de dire ouf pour qu'on le leur fourre en puzzle bien décalqué, et proprement, leur machin de mes couilles.