Gare au train


Moquez-vous de ma collection de trains miniature. Allez-y traînez-moi dans la boue de votre rire ordurier et vulgaire. Je m'en fiche. Pendant que vous prenez du bon temps, moi je travaille, je m'entraîne. Le comprenez-vous ? Ne voyez-vous pas ce que je prépare, là, sous vos yeux ? Un jour, dans pas longtemps, bien plus vite que vous ne pourriez l'imaginer (avec votre cerveau de microbe), je serai en mesure de prendre possession... de la FRANCE ENTIÈRE! Alors, vous cesserez de ricaner et serez obligé de vous traîner à mes pieds pour que j'épargne votre maison pitoyable de petit propriétaire mesquin sans envergure, lâche, veule et malfaisant. Et cumulant de nombreux autres défauts abjects.